Quels résultats pour l'économie iranienne après la visite de Hassan Rouhani en Italie ?
L'ouverture de l'Iran au monde : une aubaine pour l'Iran... ou l'Europe ?
07 March, 2016
L'intensification des échanges économiques entre Téhéran et Rome pourrait être davantage à l'avantage de la seconde.
Mehran Ebrahimian |

Après des années de crise, l'économie italienne n'est toujours pas revenue à son niveau antérieur. Le gouvernement italien a récemment décidé d'accorder 3,6 milliards d'euros de crédit à quatre banques nationales, dans ce qui s'apparente à une opération de sauvetage. Le ministère de l'Economie et des Finances souhaite en effet empêcher la faillite de ces banques, qui représentent collectivement plus d'un million de clients, environ 200 entreprises et 7 000 emplois. Par ailleurs, l'économie italienne, qui repose en grande partie sur les petites et moyennes entreprises (qui emploient environ 86 % des actifs), souffre d'un système miné par la corruption, où la dette de l'Etat avoisine les 132 % du PIB.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.