Révelation
Kahrizak, sept ans plus tard, une confession troublante
21 September, 2016
Le 11 septembre dernier, Saeed Mortazavi, ancien procureur de Téhéran, a publié une lettre qui sature la sphère médiatique iranienne depuis maintenant deux semaines. Un véritable tremblement de terre politique..
Roohollah Shahsavar |

Le juge Saeed Mortazavi est l’un des hommes les plus emblématiques du pouvoir iranien. Les journalistes iraniens l’ont renommé “ le boucher de la presse”. Les diplomates craignent ses débordements permanents, notamment son implication dans la mort mystérieuse de la journaliste irano-canadienne Zahra Kazemi. Cette photographe était en effet décédée des suites d'un coup mortel porté sur la tête lors de son interrogation… menée sous la houlette de Mortazavi lui-même.  

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.