2,417 milliards d'euros d’investissement
La Bank of China en route vers l'Iran
02 November, 2016
Actuellement, outre la plupart des banques européennes, seuls certains établissements bancaires asiatiques (en particulier japonais et sud-coréens ) ont pu ouvrir une succursale ou disposer d’un bureau de représentation en Iran.
Asia | Photo: presstv.ir

Au cours de négociations axées sur développement de la coopération économique entre la Banque centrale d’Iran (CBI) et les autres banques internationales, la Bank of China (BOC) a, elle aussi,  manifesté son désir de venir s’implanter en Iran. La superficie de ce pays, son importante population et son économie prospère ont convaincu Pékin que le développement des relations entre les deux pays pourrait avoir de nombreuses répercutions positives. Évidemment, le renforcement des relations entre la Chine et l’Iran par l’intermédiaire de sociétés de courtage n’est pas sans attirer l’attention ; cela pourrait effectivement mener à l'inauguration d'une succursale en Iran, bien qu'il faille veiller à ce que cela se fasse en conformité avec les normes internationales.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.