« Je suis là » dans le désert iranien : reportage vidéo sur une installation artistique
10 February, 2017
Inspiré par une histoire de la philosophie zen, Mahyar Jamshidi se met en recherche du centre géographique de l’Iran avec l’aide de Google Maps. L’endroit où les diagonales du territoire iranien se rejoignent.
Cooler Gallery | Mehdi Shahsavar |

Mahdyar Jamshidi, artiste iranien, creuse un puits au centre géographique de l’Iran et place un miroir au fond de ce puits.  Il installe ensuite des néons qui éclairent la circonférence du puits. Puis il invite des gens à visiter cette œuvre d’art. Un lieu perdu dans le désert central iranien. Près de Yazd, une petite ville qui s’appelle Aghda.

En regardant cette œuvre, on est amené à réfléchir à cette histoire zen, en se posant la question : sommes-nous venus pour voir ces hommes dans le puits, ou sont-ils venus pour nous voir, eux qui ont parcouru des distances et des terres inconnues ?

« Je suis là » signifie : je vis au centre ou à la marge d’un concept. Non pas dans un lieu géographique qui représente la notion de la centralité des frontières politiques de l’Iran. Ni en participant à un évènement qui est le résultat d’une réflexion sur un concept. Non : je suis au centre ou à la marge de ce concept. Bien que j’ai pris une certaine distance temporelle et spatiale, en y réfléchissant, en écrivant ou parlant de ce concept.   

Lettres Persanes vous présente un reportage inédit sur ce projet. Le reportage est réalisé par Cooler Gallery, notre partenaire iranien, spécialiste des galeries et du monde de l’art contemporain iranien.



Cooler Gallery
Le média spécialiste des galeries et du monde de l’art contemporain iranien.
© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.