Rapport du Majlis : la corruption financière en augmentation en Iran
10 March, 2017
Le centre de recherche du Majlis a fait une étude approfondie du monde des affaires et a évalué 26 organisations à vocation économique à travers tout le pays. Les conclusions du dernier rapport sont formelles : la corruption financière est en augmentation.

Dans le rapport de l’été 2016 trois items sur les 21 proposés ont été classés comme les obstacles les plus importants par les organisations sélectionnées : « difficulté à obtenir des facilités bancaires », « faiblesse des marchés de capitaux dans le financement de la production et taux élevés des assurances de capitaux dans le marché officieux » et « existence d’une corruption économique dans les organisations étatiques ». Sur les obstacles proposés, les moins gênants selon ces mêmes organisations économiques, sont les suivants : « faiblesse des infrastructures électriques » « faiblesse des infrastructures de transport » et « faiblesse du système de distribution et problèmes d’acheminement des marchandises vers le consommateur ».

Ces rapports saisonniers de surveillance du monde des affaires en Iran ont été réalisés et publiés à partir de l’été 2010, en collaboration continuelle avec différentes organisations à vocation économique à travers tout le pays. À l’aide de questionnaires, ces rapports analysent les établissements iraniens selon un index national. Comparé aux autres, les organisations économiques des régions de Ghazvin, de l’Azerbaïdjan iranien, de Bushehr, du Golestan, et de Ghom obtiennent les plus mauvais résultats et celles des régions du Gilan, de Chaharmahal et Bakhtiari, d’Ardebil et du Mazandaran, obtiennent les meilleurs résultats (été 2016).

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.