Ebrahim Raïssi, candidat pressenti des conservateurs pour faire face à Rouhani
06 April, 2017
Ebrahim Raïssi vient d'officialiser sa candidature pour l'élection présidentielle. Proche de l'ayatollah Khamenei, peut-il mettre fin à la division dans le camp des conservateurs pour faire face à Rouhani ? Lettres Persanes a choisi pour vous l'analyse du journal Shargh publiée seulement un jour avant l'officialisation de sa candidature.
Shargh | Photo: IRNA

Jusque récemment, les nouvelles du camp conservateur n’étaient pas très bonnes : le Front populaire des forces de la République islamique — abrégé Jamna, en persan —, le Front de la résistence de la Révolution islamique et le parti d’Ahmadinejad avaient tous les trois leur propre candidat pour les prochaines élections présidentielles et il était peu probable qu’ils parviennent à un consensus. Bien qu’il n’y ait encore rien d’officiel, ni d’un côté ni de l’autre, une entente entre le Jamna et le Front de stabilité semble maintenant se profiler, si l’on en croit quelques signes extérieurs.

Pendant les vacances du Nouvel An iranien, Ebrahim Raïssi, gérant de l’association caritative Astane Ghods, a effectivement vu ses probabilités d’incarner le candidat commun des conservateurs augmenter et l’on constate que, simultanément, ses déplacements publics se sont multipliés, notamment dans la ville de Mashsad. Bien que tous aient démenti le désir de Raïssi d’être candidat aux élections présidentielles iraniennes, il fait malgré tout partie de l’un des 15 choix probables du parti Jamna.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.