Le coût de la vie des plus riches 17 fois supérieur à celui des plus pauvres en Iran
19 April, 2017
Les calculs montrent que l’inégalité des revenus en Iran a augmenté dans le milieu des années 2000 et surtout en 2006 et 2007 où elle a atteint son maximum : les dépenses du dernier décile — c’est-à-dire des 10 % des plus fortunés — étaient 17,62 fois supérieures à celles plus pauvres. Une baisse importante des inégalités est enregistrée dans les années 2010, notamment en 2011 et 2013.
Etemad | Photo: Amin Jalali | IRNA

Un dispositif de subventions équivalent à un revenu universel directement versé aux citoyens iraniens a été mis en place il y a six ans. Malheureusement, si l’on analyse les retombées de ce système, on constate que l’avancée principale des trois premières années — à savoir, une répartition plus équitable des salaires — est en train de disparaître.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.