Le visage de ces femmes en une, marqueurs d'une modernité à l’iranienne
09 October, 2017
Le visage de cette Iranienne à la une du Monde ressemble à s'y méprendre à celui d'une autre jeune femme, mise en avant par Polka... huit ans plus tôt. Comment l'expliquer ? Faut-il y voir un symbole de la modernité iranienne ? Notre analyse sémiologique.
Asal Bagheri |

La couverture du hors-série du journal Le Monde du juillet 2017 fait apparaître sur un fond quasi noir, en gros plan : une jeune femme brune, la vingtaine, visage de trois quart porte un « maghnaé » noir, ce foulard porté dans les administrations iraniennes. Le port de celui-ci fait comprendre que le sujet photographié est une étudiante.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.