Quelles sanctions sont encore en vigueur contre l’Iran ?
11 October, 2017
D’ici le 15 octobre, Donald Trump doit « certifier », ou non, l’accord sur le nucléaire iranien. Ce dernier a permis une levée partielle de ces fameuses sanctions à l’encontre du pays. Mais certaines sont toujours en vigueur. Décryptage.
Samuel Hauraix | Photo: Samuel Hauraix

Sanction. Ce mot-valise bien connu du grand public est accolé à l’Iran depuis de nombreuses années. Et il connaît un écho médiatique plus important encore depuis le 14 juillet 2015 et la signature de l’accord encadrant le nucléaire iranien, signé entre Téhéran et les pays du 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne). Seulement que recouvre ce terme ? Qu’entend-t-on par « levée partielle des sanctions » ? Existe-t-il plusieurs volets dans ces mesures, présentées comme la principale explication des difficultés rencontrées par une économie iranienne longtemps atrophiée ? Et concrètement, quelles sanctions restent en vigueur malgré ce fameux JCPOA (« Joint Comprehensive Plan of Action » ou « Plan d’action global commun ») ?

Pour y voir plus clair dans ce dossier ô combien technique, un bref retour en arrière s’impose. Premier élément important, les principales entités émettrices de sanctions envers Téhéran sont au nombre de trois : les Nations unies (ONU), l’Union européenne (UE) et les États-Unis. Ces derniers ont été les premiers à sévir dès la naissance de la République islamique. Le tout premier « executive order » (ou décret présidentiel), signé par Jimmy Carter, remonte au 14 novembre 1979, soit une réponse directe à la prise d’otages de l’ambassade américaine à Téhéran, démarrée 10 jours plus tôt. Il vise à l'époque à geler les intérêts du gouvernement iranien.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.