En cas de gros tremblement de terre, Téhéran pourrait perdre plus d’un million d’habitants
18 December, 2017
C’est ce qu'a récemment déclaré le responsable du centre iranien de recherche du développement urbain et des routes, dans une interview accordée à l’agence de presse Isna.
Samuel Hauraix | Photo: Samuel Hauraix

Dimanche 12 novembre dernier, la province de Kermanshah à l’ouest du pays, à la frontière avec le voisin irakien, était touché par un violent séisme. Ce tremblement de terre de magnitude 7,3 a fait plusieurs centaines de victimes et des milliers de blessés. Pourtant, aussi terrible et dramatique soit le bilan humain, il n’est rien si on devait le comparer avec le séisme tant redouté dans la capitale iranienne.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.