La « révolte des œufs » : comment une armée de défavorisés secoue l’Iran
02 January, 2018
Après cinq jours de manifestations dans une vingtaine de villes, l’Iran fait face à sa crise la plus importante depuis 2009. Une vingtaine de morts, principalement dans quatre villes de l’ouest du pays et plus de 400 personnes interpellées dont, selon les autorités, plus de 95% de moins de 25 ans, et un policier tué : voici le premier bilan de cette révolte qui traverse le pays.
Roohollah Shahsavar | Photo: Les manifestation à Téhéran | Fars

Tout commence par l’explosion du prix de certains produits alimentaires, et plus particulièrement des œufs. Les contestations se répandent à travers les réseaux sociaux. Le gouvernement a pointé du doigt la grippe aviaire qui a touché le marché des volailles. Selon un membre du syndicat des aviculteurs, interviewé par IRNA, depuis le printemps dernier, 14 millions de volailles contaminées ont été retirées du cycle de production des œufs. Les prix ont donc augmenté de 50%.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.