« L’Iran est prêt à reprendre son programme nucléaire » annonce un diplomate iranien
24 April, 2018
« Pourquoi l’Iran doit-il rester dans un accord qui lui n’apporte rien ? » s’interroge un Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des affaires étrangères dans un entretien avec le journal norvégien Aftenposten.

Selon l’agence de presse iranienne ISNA, M. Araghchi évoque dans cet interview les deux piliers de l’accord, à savoir le respect par l’Iran de ses engagements relatifs à son programme nucléaire, et en contrepartie la levée par les 5+1 (les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU + l’Allemagne) des sanctions internationales contre le pays. « Si les Etats-Unis sortent de l’accord, l’un des piliers disparaîtra, et tout l’accord s’effondrera » précise-t-il.

« Pourquoi l’Iran doit-il rester dans un accord qui lui n’apporte rien ? » s’interroge un Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des affaires étrangères dans un entretien avec le journal norvégien Aftenposten.

Critiquant la position de la France, de l’Allemagne et d’autres pays européens, le vice-ministre iranien pense que les Européens ont changé de discours. Ils cherchent aujourd’hui à imposer d’autres sanctions à l’Iran dans le vain espoir de préserver l’accord nucléaire. « Alors que l’Agence internationale de l'énergie atomique, dans ses dix rapports, conclut que l’Iran respecte ses engagements, Donald Trump se permet de menacer de désengager son pays. Ensuite, ce dernier reçoit des cadeaux de la part des Européens. Cela n’est pas juste. »

Tous en indiquant que « l’accord n’est pas négociable », Abbass Araghchi rappelle que pour avoir un accord durable, il faut qu’il soit prévisible. « Cette condition est vitale pour les entreprises étrangères qui songent à investir en Iran. Malheureusement les Etats-Unis ont créé une ambiance de l’incertitude », rajoute-il.

 

 

ISNA
Iranian students' news agency (officiel)
© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.