Les Gardiens, le pétrole, le détroit d’Hormoz, l’accord nucléaire, et encore les Gardiens
21 May, 2019
Chaque mois, Thinkestân propose à ses abonnés une analyse mensuelle de l’actualité au Moyen-Orient et plus particulièrement en Iran et ses effets sur les relations internationales. Vous trouverez par la suite la dernière analyse au sujet des récentes tensions entre l'Iran et les États-Unis.
Photo: Mehdi Bolourian

Le lundi 8 avril, Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, annonce l’inscription par le président Donald Trump du Corps des Gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes. Cette annonce n’est que le début d’une succession de mesures prises par les deux pays. Le 22 avril, les États-Unis annoncent la fin des dérogations d’achat du pétrole iranien accordées à 8 pays. Par la suite, plusieurs responsables politiques et militaires iraniens évoquent la possibilité de restreindre la circulation du pétrole par le détroit d’Hormoz. Le 5 mai, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a annoncé que les États-Unis vont déployer au Moyen-Orient le porte-avions USS Abraham Lincoln et une force de bombardiers dans la zone du CENTCOM (Commandement central américain). Le 8 mai, l’Iran annonce la suspension de certains de ses engagements sur l’accord nucléaire (JCPOA). Les État-Unis ripostent immédiatement par l’imposition d’une nouvelle sanction sur l'acier et d'autres métaux iraniens.

Le major général Salami (gauche), nouveau commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution et son prédécesseur, le major général Jafari

La possibilité de déclenchement d’un conflit militaire dans le golfe Persique, voire d’une guerre préoccupe les esprits. Nous nous intéresserons dans cette analyse au rôle décisif que les Gardiens de la Révolution pourraient jouer dans ce conflit. La décision américaine décrétant ce corps militaire iranien comme une organisation terroriste devrait avoir un effet limité sur les activités des Gardiens dans la région. Néanmoins, les conséquences, qu’elles soient désirées ou non, seront considérables sur d’autres champs : des rapports de force politiques internes en Iran jusqu’au risque d’un conflit direct dans le golfe Persique et le détroit d’Hormoz.

Dans sa note mensuelle, Thinkestân vous livre son analyse de ces événements. 

Table des matières:

  • Introduction
  • Les réelles conséquences de la décision américaine sur les activités des Gardiens
  • La position des voisins de l’Iran
  • Les conséquences intérieures
  • Qui est le nouveau commandant en chef des Gardiens ?
  • Sortie de l’Iran de l’accord nucléaire ?
  • L’impact sur le marché mondial du pétrole
  • Un conflit militaire à Hormoz ?
  • Quel avenir pour les collaborations entre les Gardiens et CENTCOM ?
  • Conclusion

L’intégralité de cette analyse est réservée aux abonnés de Thinkestân. Si vous souhaitez vous abonner, remplissez ce formulaire SVP.

Lien vers l'article en complet : Les Gardiens, le pétrole, le détroit d’Hormoz, l’accord nucléaire, et encore les Gardiens

© 2019 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.