Chronique du cinéma iranien
Le Client : le couple dans tous ses états - Chronique du cinéma d'Iran
26 May, 2019
Centré sur un couple mal en point, Le Client, du cinéaste iranien le plus côté de la planète, se nourrit de la dichotomie homme/femme dans une société patriarcale, à l’instar de tous ses films précédents.
Asal Bagheri | Photo: Hamed Malekpour - Tasnim

Rana, une jeune actrice de théâtre, une femme fière, assez froide et intelligente, vit avec son mari, Emad, charmant enseignant de littérature au lycée et également acteur. Le film s’ouvre sur un lit double, vide, à moitié défait, un canapé, une table, des chaises…nous sommes dans un décor de théâtre, sans bruits ni acteurs. Ceux-ci, on les trouvera dans la scène suivante : un appartement s’écroule, des hommes et des femmes courent dans les escaliers, ils crient, ils s’entraident. Rana et Emad sont parmi eux.

s'abonner

Le contenu auquel vous souhaitez accé- der est réservé seulement aux abonnés.
Abonnez-vous gratuitement dès main- tenant si vous n'avez pas encore de compte d’utilisateur.

s'abonner

Dejà abonné ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.


log in

© 2019 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.